th 3

On ne compte plus les rapports alarmistes, qui dénoncent la gestion incontrôlable de tous ces déchets, liés à notre société de consommation effrénée. Cette consommation qui est supposée croître sans fin…C’est d’ailleurs grâce à elle, que l’on mesure, paraît-il, le moral des ménages (sic!). Alors cette année, si on décidait, chacun de son côté, de limiter nos déchets!

Quelques changements, pas si compliqués à mettre en oeuvre.

Le changement de nos habitudes, nous semble toujours difficile, mais avec un peu d’organisation et de la bonne volonté, il  devient vite une évidence. 

Evitez tubes et plastiques. 

1. Savon, dentifrice et shampoing solides         

th 13

Pour limiter bouteilles et tubes en tout genre, pourquoi ne pas opter pour des produits d’hygiène solides. 

Adieu gels douche, bains moussants et dentifrices dans des contenants en plastique.

Les savons d’antan (type savon de Marseille: aussi utile pour le corps que pour le linge),  shampoings solides et dentifrices en poudre sont efficaces et ludiques, en plus d’être écologiques.

Il en va de même pour les crèmes et autres produits de beauté, que vous pouvez trouver en verre ou encore mieux, faire vous-même! 

 

2. Sacs en papier ou en tissu.

Pour faire vos courses vive le vrac! Choisissez  des sacs réutilisables en tissu (plusieurs tailles existent, en vente dans les magasins bio) et glissez-les dans votre panier en osier.  

Pour lier l’utile à l’agréable:     Un panier en osier, c’est tout de même plus chic, qu’un grand sac en plastique!

th 7 

Et si, en naviguant sur le Net, vous plantiez des arbres.

3. Utilisez pour vos recherches internet des moteurs utiles. http www.muenchen querbeet.de wp content uploads 2013 08 ecosia logo

Que vous soyez sur tablette, portable ou ordinateur. A l’instar d’un certain nombre d’autres moteurs de recherche, Ecosia vous permet de soutenir des actions de reforestation partout sur la planète. 

 

 Le septième continent 

Six fois la France !  C’est une sorte de soupe de plastique en suspension à la surface de l’océan, qui peut aller jusqu’à 30 m de profondeur.

https www.ipnoze.com wordpress wp content uploads 2018 05 pollution plastique faune environnement couverture national geographic 001

Guidés et amalgamés par les courants océaniques, ces déchets forment un magma de particules de plastique. Elles finiront dans les organismes des animaux marins et des poissons, tout en générant des substances toxiques pour les océans.

Selon l’ONU, toutes les minutes, près de 10 millions de sacs en plastique sont consommés à travers le monde. C’est un milliard de pailles non recyclables qui sont jetées chaque jour…et 1,5 million d’animaux tués par le plastique, chaque année.

Au cours des 40 dernières années, la concentration de plastique a été multiplié par 100 dans le Pacifique et cela va en s’amplifiant d’année en année. 

 

 Il est aujourd’hui plus que temps, de passer à autre chose...