nanotechnologies eau potable

Utilisée depuis toujours et remise à l’honneur au XIXème siècle, l’eau et ses nombreuses utilisations, aide l’homme et le thérapeute à conserver l’organisme en bonne santé. 

Utiliser l’eau à l’extérieur pour aider l’intérieur.

Le sauna et le hammam sont particulièrement utiles, au-delà du bien-être global qu’ils procurent, pour aider les corps à faire ce qu’on appelle une dérivation. A savoir, stimuler un autre émonctoire que celui qui rencontre une problématique (dans ce cas précis l’émonctoire stimulé sera la peau).

Prenons comme exemple, la bronchite. L’émonctoire particulièrement concerné par l’infection est le poumon, il a bien du mal à éliminer les mucosités (les colles) qui l’encombrent. Si, l’on facilite l’ouverture d’un autre (ou de plusieurs autres) organe d’élimination, on permet alors à l’organisme de trouver de nouvelles  portes de sortie moins encombrées et donc de se rétablir plus rapidement. 

Le hammam

Seul l’exercice physique permet l’ouverture de tous les émonctoires en même temps, cependant il n’est pas toujours évident, lorsque l’on est malade de trouver l’énergie nécessaire à la pratique d’un sport. 

IMG 6604 2 2 IMG 0766 2 IMG 6626

 

Aussi, le hammam, dans le cas précis de la bronchite, va permettre en ouvrant l’émonctoire peau et en faisant travailler les glandes sébacées, d’éliminer par la peau les colles qui encombrent l’organisme. Encore, faut-il pour cela ne pas omettre d’effectuer un gommage qui est une étape indispensable. Et comme toujours, veiller à adapter le temps d’utilisation en fonction de son énergie du moment

 

Le sauna

Le sauna, quant à lui, éliminera plutôt les cristaux. Très utile sur les terrains acidifiés et lors des pathologies inflammatoires (arthrose…).